Dédale et Icare de Christine Palluy et Aurélia Fronty

Posté par Maman Véronique, Mardi 22 fév 2011 dans Raconter

Couverture du livre Dédale et Icare de Christine Palluy et Aurélia FrontyFaire découvrir à ses enfants la mythologie grecque, ses belles histoires, les héros, les drames, les relations des Dieux avec les hommes, c’est désormais possible grâce à la collection « Le fil d’Ariane, la mythologie pour les petits » de Milan.

Plus besoin d’attendre qu’ils sachent écouter de longs textes compliqués avec peu d’images.

C’est ainsi qu’une amie de Maria lui a offert « Dédale et Icare » de Christine Palluy et Aurélia Fronty. Le mythe ? Vous le connaissez sans doute : le roi Minos veut cacher son fils monstrueux : le minotaure. Il fait appel au génial architecte Dédale qui construit alors avec son fils Icare, un labyrinthe d’où l’on ne peut s’échapper. Malheureusement, Thésée réussit l’impossible (l’exploit fait l’objet d’un autre livre dans la même collection Thésée et le minotaure). Minos enferme alors Dédale et son fils dans le labyrinthe. Qu’adviendra-t’il d’eux, du sage et réfléchi Dédale et de son fils impétueux ?

Maria a été emportée par l’histoire … Un gros travail a été fait pour livrer un texte, simple, précis, centré sur les faits et les motivations des personnages. Voyez plutôt :

« Dès le lendemain, Dédale se met au travail. Il réfléchit, il dessine. Avec l’aide d’Icare, il construit. Enfin un jour, le bâtiment est terminé. Il est fait de pièces toutes pareilles, de terrasses, de centaines de vouloirs et de chemins sans issue.

- Voilà mon labyrinthe ! annonce fièrement Dédale. Une fois à l’intérieur, le Minotaure n’en trouvera jamais la sortie, je te le promets !

Minos satisfait brûle les plans de l’immense prison et y enferme le monstre. « 

Les illustrations ou plutôt peinture de Aurélia Fronty sont là pour l’imagination, des couleurs vives, de grands aplats, sans jeu de profondeur … un air de Matisse, un peu comme des tableaux qu’on aimerait bien voir accrochés sur un mur.

Page intérieure de l'album Dédale et Icare

En fin d’album, un petit livret vient éclairer l’histoire, son héritage : l’énigme du roi Minos pour Dédale, le mot dédale employé de nos jours.

J’entamerais bien une collection avec les autres titres : Ulysse et le cheval de Troie, Thésée et le Minotaure… D’autant que le prix de l’album est raisonnable : environ 11,50 €.

Dédale et Icare de Christine Palluy et Aurélia Fronty, aux Editions Milan. A partir de 4 ans.

Tags : , , , , , , ,

4 Commentaires

  1. Christine Palluy dit :

    Merci beaucoup ! Il est toujours très encourageant de trouver de si jolies critiques au hasard d’internet ! Bravo pour votre blog, aussi coloré et pimpant qu’intéressant !

  2. TatieCécilou dit :

    voilà quelque chose qui va plaire à mon chéri ; en ce moment il lit à océane un album sur Les douze travaux d’Hercule. Cette collection a l’air très chouette.

  3. mamma mia dit :

    as-tu raconté à Maria qui est le papa du minotaure ? je plaisante. La mythologie, les légendes, l’Histoire … tout se mêle et s’emmêle et pour ma part, en ayant visité les ruines du palais du roi Minos en Crête, je ne suis pas arrivée à faire la part du rêve et de la réalité. Mais la mythologie nous a toujours intriguée toutes les 3 et c’est bien que Maria et peut-être Gaël, à leur tour s’y intéressent viviement.

  4. Maman Véronique dit :

    @ Christine Palluy : Merci beaucoup.
    @ Tatie : oui oui, n’hésitez pas.
    @ Maman : non, je ne lui ai pas raconté, mais c’est parce que tu me l’as rappelée que je m’en souviens ! Oui toujours aussi captivantes ces histoires.