Edouardo Le terrible de John Burningham

Posté par Maman Véronique, Jeudi 3 fév 2011 dans Pour les parents, Raconter

couverture du livre edouardo le terrible de John BurninghamVoici un album pour enfant ramené, en piochant un peu au hasard dans les bacs de la bibliothèque (hé oui, quand vous avez la grande qui ne sait pas encore lire qui ne prend que des BD, et le petiot qui en 2 minutes a choisi un livre sur un escargot et un autre sur le chantier et c’est tout, on choisit « viteuf » quelques autres, en évitant de se demander pourquoi on les a amenés là, déjà !).

Edouardo le terrible est un enfant qui dort, va à l’école, joue … mais pas tout à fait car parfois il tape, fait du bruit ou est méchant. Et il y a toujours un adulte pour le lui faire remarquer et lui asséner un définitif : « Edouardo, tu es le garçon le plus brutal, méchant, bruyant de toute la terre ». Bref tous les adultes qu’ils croisent disent de lui qu’il est terrible. Ce qui a pour résultat de renforcer Edouardo dans son mauvais comportement. Pas facile d’avoir une belle image de soi quand à tout bout de champ, on nous ressasse : tu es terrible.

Mais un jour, un peu par hasard, une bêtise se transforme en bonne action et l’adulte le remercie. Eduardo se découvre alors gentil, attentionné … il soigne les animaux ou s’occupe de jeunes enfants.

Vous l’avez deviné ce livre s’adresse autant aux enfants qu’aux parents ou proches des enfants. Les enfants s’identifient facilement à cet Edouardo terrible qui ne range pas sa chambre, ne veut pas se lever, a des accès de colère puis ils sont  rassurés à la fin du livre car Eduardo est finalement comme eux, adorables avec parfois des moments difficiles, violents …

Quand à nous, parents (et je me mets dans le lot), ça nous fait réfléchir à tout ce que l’on peut déclarer sur nos chérubins : « ce que tu peux être maladroite », « tu ne comprends vraiment rien à rien », « tu es terrible, méchant », qui, si elles sont répétées trop souvent peuvent renforcer ces comportements.  En psy, on parle de « prophéties autoréalisantes« , des choses qui deviennent vraies parce qu’on les dit, qu’on y croit.  John Burningham, écrivain, illustrateur anglais pour la jeunesse nous incite ici à ne pas confondre l’enfant (ou tout adulte d’ailleurs) avec ses actes :  édouardo se bagarre, c’est violent, on n’aime pas voir ça, mais lui n’est pas forcément violent.

Une jolie leçon psy illustrée simplement par des aquarelles sur un grand fond blanc, qui servent l’objectif : nous forcer à nous regarder sous un autre angle quand on réprimande les enfants.
Parfois, il n’est pas besoin d’aller chercher des bouquins théoriques longs et compliqués sur l’éducation !

Edouardo Le terrible de John Burningham, aux éditions Gallimard jeunesse – A partir de 3 ans.

Tags : , , , , , ,

3 Commentaires

  1. Malice dit :

    Je ne connais pas ce livre là en particulier mais j’aime beaucoup cet auteur jeunesse. Les illustrations sont particulièrement sublimes ;-)

  2. jhb dit :

    Mais elle est où l’histoire du hamster dont vous me parliez hier soir ? c’est pas dans ce livre…

  3. mamma mia dit :

    ohlala je me sens mal …. j’ai déjà entendu cet air là …