La maîtresse a pleuré 3 fois de Murielle Szac

Posté par Maman Véronique, Lundi 28 fév 2011 dans Raconter

Pour les oraux du concours de professeur des écoles, je lis quelques livres de littérature jeunesse recommandés pour l’élémentaire … car dans ce domaine, nous n’avons encore que peu exploré avec mon ainée qui est au CP.

couverture du livre jeunesse la maitresse a pleuré 3 fois de Murielle SzacJ’ai commencé par Murielle Szac, une auteure prolifique et son livre la maîtresse a pleuré 3 fois (ce n’est pas celui là qui est recommandé, mais j’ai pris ce que ma médiathèque proposait).

Il s’agit d’un court roman ou d’une nouvelle (d’un point de vue adulte). Dans l’école du narrateur, un jeune garçon nommé Hugo, dont on ne saura pas beaucoup plus, il y a Martin, un chinois, qui ne parle pas français ou si peu. Incapable de communiquer avec les autres, il passe toutes ses récréations à regarder le ciel. Bien sûr, d’autres se moquent de lui, mais notre narrateur, lui, a choisi son camp, celui de Martin. Il va regarder le ciel avec lui, et peu à peu, une complicité silencieuse naît entre eux.

Mais un jour, Martin ne revient pas à l’école. La maîtresse pleure. Il est en centre de rétention avec sa maman, bientôt, on va les expulser. Hugo a déjà vécu l’humiliation d’une expulsion … d’un terrain de match de foot. Il ne comprend pas ce qui arrive à Martin. Il est désespéré pour son ami. Il va nous raconter le combat de sa mère pour faire annuler la décision d’expulsion.

C’est un texte rapide, tout en subtilité, qui par petites touches, nous dévoile les sentiments qui agitent notre narrateur. Et c’est là l’originalité, nous faire vivre du point de vue d’un enfant, la difficile intégration d’un enfant étranger, sa solitude mais aussi son expulsion. Les enfants n’ont pas leur pareil pour relever ce qui est incompréhensible ou saisir les situations absurdes comme appeler Martin, un enfant chinois « c’est n’importe quoi.[...]C’est pour ça qu’il ne répond pas quand on l’appelle. Mais ici, tous les chinois sont inscrits sont un nom français. Il paraît que leurs parents font exprès pour qu’ils passent inaperçus parmi nous. »
On touche aussi de près à la colère, la détresse de cet enfant.

Un livre pour aborder avec nos enfants les problèmes de tolérance, d’immigration et des familles sans papier que je recommande.

La maîtresse a pleuré 3 fois de Murielle Szac aux Editions Thierry Magnier, collection Petite Poche. Dès 8-9 ans.

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Commentaire

  1. TatieCécilou dit :

    j’aime beaucoup le titre de cet ouvrage. Quant aux thèmes abordés, ce sont des thèmes fréquents en litté jeunesse, et ils sont toujours abordés avec subtilité.