L’ogrelet de Suzanne Lebeau

Posté par Maman Véronique, Lundi 21 mar 2011 dans Raconter

Couverture du livre jeunesse L'ogrelet de Suzanne LebeauL’ogrelet : c’est l’histoire d’un petit ogre qui ne sait pas qu’il est un ogre. Sa mère l’a protégé, élevé loin des hommes, loin du sang, de la couleur rouge pour étouffer les instincts de son fils.

Seulement, notre ogrelet veut aller à l’école, il veut apprendre et se faire des copains. Il débarque dans une classe, c’est déjà un géant du haut de ses 6 ans. Il suffit qu’un enfant saigne du nez pour que sa vraie nature se révèle.

Il ne veut pas accepter l’évidence : il ne veut pas manger ses copains ni surtout son amie Pamela. Il devra alors affronter 3 épreuves pour maîtriser son instinct vorace.

Courte pièce de théâtre dont la mère et le fils en sont les uniques personnages. J’ai beaucoup aimé cette mère protectrice qui va jusqu’à demander à la maîtresse de « garder son robe rouge qui lui semble si jolie » pour les week-ends. J’ai admiré ce petit ogre qui refuse la facilité : accepter l’héritage paternel et qui, au contraire, est prêt à braver les dangers pour grandir.  Une histoire initiatique qui incite à regarder sa part d’ombre et se demander si on la subit ou si on décide de changer et d’en faire une force.

Cette pièce est aussi l’occasion d’une réflexion sur le désir, le plaisir, la tentation qui dans notre société de consommation est bien galvaudé. L’ogrelet, qui doit résister à la tentation de manger un coq pour sa première épreuve repense à la leçon de sa maîtresse :

« Prenez le temps de désirer ce ballon. Une journée sans ballon le rend beaucoup plus précieux.
Elle dit qu’il faut cultiver le désir avec patience, comme une plante dans son jardin. Qu’il faut le sentir naître, le regarder s’épanouir … Et qu’il en va ainsi de tous les désirs : celui du chocolat, d’une poupée, d’une épée pour jouer les chevaliers et sûrement d’un coq blanc. Le temps du désir fait murir le vrai plaisir caché au fond des choses. »

Suzanne Lebeau est une auteure québecoise qui a donné ses lettres de noblesse au théâtre pour le jeune public. Je vais guetter le passage d’une de ces nombreuses pièces à Toulouse.

L’ogrelet de Suzanne Lebeau aux éditions théâtrales jeunesse. A partir de 8 ans.

Tags : , , , , , , , , , , , ,

5 Commentaires

  1. Stephie dit :

    C’est noté, je te remercie !

  2. Verte de Marie Desplechin | Au Croque Histoires dit :

    [...] l’ogrelet qui ne voulait pas s’accepter, voici la sorcière Verte, un même thème, deux traitements [...]

  3. TatieCécilou dit :

    J’aime beaucoup cette pièce de théâtre, je la trouve pleine de tendresse.

  4. mamma mia dit :

    ça ma rappelle mon prof d’anglais qui me disait  » que l’attente est le meilleur des moments  » ça rejoint les propos sur le désir BISE

  5. na200 dit :

    jai un exposer sur se livre avec deux copines de ma classe si vous avez deja fait un exposer sur ce livre vous pouvez nous aidez ou nous donnez des conseils merci!!!! si vous avez vu mon commenter repondez vite parce que mon exposer est pour le 28 mai 2013!!! merci beaucoup
    ps: jsuis en 6eme