Dysfonctionnelle de Axl Cendres

Posté par Maman Véronique, Dimanche 1 mai 2016 dans roman jeunesse

Dysfonctionnelle Axl CendresVoilà un joli roman bien enlevé qui dépeint l’enfance et l’adolescence de Fidèle alias Fifi ou Bouboule … Sa famille est dysfonctionnelle : son père enchaine les allers retours en prison et sa mère à l’asile. Elle grandit avec ses 6 frères et soeurs dans le bar que tient son père à Belleville avec son oncle, les potes du père, piliers de bar et fans de foot, qui finissent leur soirée sur « Ma gueule » de Johnny H. Et puis, il y a Zaza, sa mamie, qui réconforte avec de bons couscous. La famille est joyeuse, aimante, pleine de vie malgré un quotidien pas simple.

On suit donc les tribulations de Fifi, dans sa famille, à l’école, au collège, dasn un lycée du XVIème ou dans un squatt de Paris. Elle découvre les autres, on assiste aux premières amitiés, aux premiers émois amoureux, ses joies et ses peines et puis la vie qui continue. Elle est la narratrice, elle a un sens de la répartie, un talent pour dépeindre les situations. Et c’est rafraichissant.

 

Un bon moment de lecture pour une plongée dans une famille de milieu populaire !

Editeur : Sarbacane. Oct 2015

A partir de 12-13 ans


Commentaires fermés Tags : , ,

Le pion de la Reine de Nadja

Posté par Maman Véronique, Lundi 5 juil 2010 dans Raconter

Couverture du livre enfant Le pion de la reine de Nadja

Voici un livre qui a lieu sur un échiquier. C’est l’histoire d’un pion amoureux de sa reine.  Lorsqu’elle est capturée par le camp adverse, il part la sauver.  Dans sa quête, il devra aller à l’encontre des règles que ne manqueront pas de lui rappeler les autres pièces du jeu, braver les ennemis, entrer en tractation avec l’autre reine.  Quelle aventure ! Et s’il délivre sa reine, chacun retrouvera-t’il sa place ? Le combat reprendra-t’il comme le souhaite la reine noire ? Mystère que je ne dévoile pas !

Ce qui m’a plu ? La drôlerie de ces pièces de jeu en bois qui prennent vie pour singer les échanges et les rapports entre humains de même rang.  Le texte comme les illustrations sont au service de cette mise en scène :  l’histoire est  constituée uniquement de dialogues savoureux qui empruntent au langage des rois et des reines (comme une BD, on retrouve d’ailleurs l’usage des bulles dans les illustrations). En renfort à cet effet, viennent les illustrations comme le vocabulaire d’où transparaissent  la bravoure et la fierté des reines et du pion amoureux, la lâcheté et la bassesse des autres …

Les enfants ont aimé la témérité de ce petit pion qui trace son chemin au milieu des grands par amour et l’humour, notamment « espèce de minus » que lance un cavalier au petit pion, insulte qui est restée comme par hasard dans leur vocabulaire !

Page intérieure de l'album le pion de la reine de Nadja Page intérieure de l'album jeunesse le pion de la reine de Nadja

On avait emprunté cet album jeunesse à la bibliothèque, j’étais un peu perplexe au début et pourtant cela a été un grand succès, on l’a raconté et raconté encore aussi bien pour la grande de presque 6 ans que le petit de bientôt 3 ans ! Cela a aussi été l’occasion de découvrir les pièces d’un jeu d’échec véritable.

Editions L’Ecole des Loisirs – A partir de 4 ans
Le Pion de la reine

Challenge Je lis aussi des albums jeunesse de Hérisson !

Challenge Je lis aussi des albums jeunesse !

4/24


1 commentaire Tags : , , , , , , , , , ,