Un enfant de pauvres de Christophe HONORE et Gwen LE GAC

Posté par Maman Véronique, Mardi 24 oct 2017 dans roman jeunesse

un enfant de pauvesEn 21 paragraphes et un peu plus d’illustrations, ce roman graphique nous plonge dans le vie de cet enfant qui raconte « comment il est devenu un enfant de pauvres ».

Enzo a 8 ans quand son monde commence à changer, les choses disparaissent chez lui, son père s’en va, sa mère est triste … ils sont obligés d’aller vivre chez une amie. Il ne comprend pas tout de suite ce qui se passe. Il en veut à sa mère et petit à petit il comprend.

Récit à la première personne, on vivra avec lui son incompréhension, sa colère, sa honte quand il se sent obligé de se fâcher avec son meilleur ami pour ne pas aller à son anniversaire car il ne peut rien offrir. Heureusement en chemin, il rencontre Ethel et sa maman, et une passion. Après avoir tout perdu, c’est l’histoire d’une reconquête. Finalement, il va au-delà de ce qu’il avait prévu de nous raconter et ça fait du bien.

On peut le lire très vite, on peut aussi prendre le temps de s’absorber dans les magnifiques illustrations, tour à tour montage photos ou peintures. Une belle découverte.

Un extrait :

6

On ne devient pas pauvre du jour au lendemain, mais c’est du jour au lendemain qu’on décide qu’il faut faire attention à l’argent. Je ne comprenais pas grand-chose à l’argent quand j’avais 8 ans. Je me doutais qu’un blouson coutait plus cher qu’un tee-shirt. Mais j’étais incapable de mettre un prix sur les choses. J’ai appris. Quand je dis, j’ai appris, ça signifie que principalement, j’ai appris à dire « non ».

18

De toute façon, je crois que dans ma tête, je resterai toujours un enfant de pauvres, même si un jour, je suis vraiment riche. Je ferai toujours partie des gens qui hésitent à dire « oui » au bon côté des choses. Je resterai méfiant. »

un enfant de pauvres extrait

En France, en 2015, d’après l’UNICEF, plus de 3 millions d’enfants, soit un sur cinq, vivaient sous le seuil de pauvreté, 30 000 étaient sans domicile, 9 000 habitaient des bidonvilles et 140 000 arrêtaient l’école chaque année.
(merci à Blogamoi d’où  je tire les chiffres sur la pauvreté en France)


Commentaires fermés Tags : , , ,